Future of work Marketing digital Evénements

COVID-19 : le retour en force du CDI ?

5 mai 2020

Depuis le début du confinement, on en a vu passer des articles sur le télétravail et toutes ses déclinaisons (Comment bien s’organiser en télétravail ? / Le guide ultime pour le télétravailleur : logiciels de visio, outils collaboratifs… / Comment améliorer sa productivité en télétravail) ou encore sur “l’après covid” au niveau du management, de la gestion des risques psycho-sociaux, de l’importance du CSE dans cette période…

C’est sûr, cette crise sanitaire en fait couler de l’encre ! Et nous ne pouvions pas échapper à la règle.

Au delà des changements managériaux et organisationnels qui découleront de ces mois de confinement et des enseignements sociaux, nous avons souhaité nous intéresser à un aspect nettement moins traité : le statut des travailleurs et ce que cette crise va changer sur le salariat. Aura t-on davantage envie d’être en CDI demain ?

La crise du covid-19 marquera t-elle le retour du CDI ?

Si l’on observait ces dernières années une tendance à l’individualisation du travail, de la généralisation du travail en mode mission / projet et avec cela l’essor du statut de freelance (on en dénombrait 930 000 en France en 2019 selon l’étude Malt), la crise pourrait bien changer la donne.

En effet, l’aspiration à la liberté : choisir ses horaires, son lieu de travail, ses missions; sur le papier c’est alléchant. Mais dans un contexte de crise, ce statut d’indépendant est malheureusement durement touché : missions mises à l’arrêt, reportées ou pire, annulées, aides financières jugées insuffisantes (pour 52% des freelances selon une étude Crème de la crème menées auprès de 800 freelances entre le 8 et le 11 avril 2020), incertitude face à l’avenir…

Chez Genius, nous sommes convaincus qu’en sortie de crise, plus que jamais, les entreprises auront besoin de ressources pour relancer leurs projets mis en pause pendant plusieurs semaines. Notamment dans le domaine du marketing et de la communication où le pic d’activité sera nécessairement fort pour “rattraper le retard”. Oui, il faudra faire rentrer des “leads” pour alimenter la machine commerciale et faire redémarrer l’activité à plein régime, accélérer la digitalisation de l’ensemble des process, …

Parallèlement à cela, il y a fort à parier que nous observerons un “gel des embauches” dans les entreprises qui ne pourront pas se permettre de recruter face à un avenir incertain.

Il y a un an, nous nous demandions à travers un article, si le consulting était le futur du travail ? Il semblerait bien que nous ne nous soyons pas trompés…

Demain, l’apogée du CDI de mission ?

Yes, we are Open

Nécessairement, les entreprises se tourneront vers des ressources externes pour faire face aux pics d’activité. Mais aussi pour prendre le moins de risque possible, puisque la menace d’une seconde vague n’est pas exclue après le déconfinement.

Du côté des travailleurs, une solution consistera à se tourner vers le portage salarial ou des cabinets d’experts. Ces derniers continueront, eux, à recruter pour répondre à la demande des entreprises. Ils pourront proposer des statuts sécurisants (CDI / CDD) à leurs collaborateurs. Les freelances que la crise aura peut être échaudés, pourront notamment se tourner vers ses contrats.

Si, actuellement, 90% des freelances le sont par choix et que 88% d’entre eux ne se voyaient pas redevenir salariés en 2019, l’impact de la crise sur ces chiffres se fait déjà ressentir. D’après l’étude Crème de la crème, ce ne sont plus que la moitié des freelances qui se déclarent confiants dans l’avenir et qui ne remettent pas en question leur choix de statut. Cependant, ces mêmes individus se disent prêts à proposer des tarifs plus avantageux pour retrouver rapidement une mission. Ils sont également prêts à saisir les opportunités de CDI qui se présenteraient.

Ce sera peut-être l’avènement du concept de “flexisécurité” avec le recours à des “CDI de mission” ou “CDI de projet”. Ils existent déjà dans le code du travail, mais sont encore peu utilisés.

Après le 11 mai, assistera t-on au retour en force du CDI comme objectif de carrière, en attendant des jours meilleurs ? Finalement, les RH c’est comme la mode, un éternel recommencement…

👉 WANNA WORK WITH/US ?

Comments

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *