Future of work Marketing digital Evénements

Comment la crise change l’organisation du travail et comment s’y adapter ?

20 novembre 2020
transfo digitale

Force est de constater que nous allons devoir vivre encore quelque temps avec la Covid qui ne s’arrête malheureusement pas à la porte des entreprises. Comment la crise change l’organisation du travail et comment s’y adapter ?

Cette situation exceptionnelle entraîne des changements majeurs dans l’organisation du travail, auxquels les entreprises doivent s’adapter. Parmi eux on retrouve :

  • la démocratisation et l’application massive du télétravail ;
  • une transformation digitale qui s’accélère pour pérenniser les activités ;
  • des recrutements en berne liés à des incertitudes face à l’avenir.

Face à ces changements, des enjeux se dessinent. Si les entreprises conservent leurs ambitions (digitalisation, lancement de nouveaux projets, produits, services…), elles doivent s’en donner les moyens en adaptant leurs usages et mœurs à ce contexte qui pourrait bien devenir une norme.

Enjeu 1 : maintenir la cohésion d’équipe, lien social de l’entreprise

84 % des télétravailleurs déclarent vouloir continuer à télétravailler dans le futur (étude Malakoff Humanis 2020). La crise est un révélateur qui force les entreprises à adapter leur organisation du travail à ces nouvelles demandes. Alors, comment maintenir le lien entre collègues et équipes alors quand le télétravail devient la norme (2 à 3 jours par semaine en moyenne) ?

  • Mettre en place les outils collaboratifs adaptés et former les équipes à leur utilisation dans un contexte de télétravail. Chez Genius, nous avons adapté l’utilisation de certains de nos outils comme Lucca notre SIRH pour formaliser le télétravail. Ainsi, chacun indique ses jours de présence au bureau ou en home office. Cela nous permet de savoir si la réunion se fait en visio ou en présentiel et d’éviter certains ratés que nous avons pu avoir au début “Laura tu es où ? On t’attend en salle de réunion pour notre RDV”, “ah moi je vous attendais sur le lien Google Meet…”;
  • Formaliser les points informels : si on ne se retrouve plus spontanément autour de la machine à café comme avant, on peut aussi bien partager un petit café virtuel. Chez Genius, c’est “coffee time” tous les lundis, en visio pour ceux qui ne sont pas physiquement au bureau;
  • Organiser des team building virtuels. Chez Genius, nous avons remplacé nos événements mensuels dédiés à nos experts par des événements en ligne durant lesquels nous passons un moment convivial : cours de cuisine en live, quizz, escape game en ligne… Si vous cherchez des idées, on commence à être rodés 😉

Enjeu 2 : avoir les bonnes ressources pour mener à bien la transformation digitale attendue

Ce terme peut paraître galvaudé, pourtant il n’a jamais été autant au cœur des stratégies d’entreprises. En effet, il n’y a jamais eu autant d’utilisateurs des réseaux sociaux que depuis la Covid, et le temps passé sur ces plateformes augmente aussi de manière significative (étude Hootsuite et We Are Social, octobre 2020).

Derrière l’expression “transformation digitale”, c’est donc la digitalisation globale de l’entreprise qui est concernée : automatisation des process, des manières de travailler, mais aussi de vendre ses produits ou services.

L’acculturation et la formation des équipes internes au digital est souvent la première étape clé, afin d’embarquer tous les salariés de l’entreprise dans cette nouvelle direction. Vient ensuite le développement de nouvelles plateformes digitales (DMP, CRM, sites e-commerce, applications mobiles,…) et le développement de la présence sur les réseaux sociaux.

C’est par exemple la mission de Stéphane, notre Genius, expert en transformation digitale, en mission dans un laboratoire pharmaceutique. Il définit, en accord avec la direction générale, la stratégie de transformation digitale du groupe, qui passe ici en grande partie par le marketing et l’innovation. Il met en œuvre un plan sur 5 ans, conscient qu’on ne passe pas au tout digital du jour au lendemain (même si on aimerait bien), surtout lorsqu’on parle d’un groupe fondé il y a plus de 100 ans qui emploie près de 1200 personnes.

Enjeu 3 : répondre à ces besoins d’expertises et palier à l’impossibilité de recruter en interne

Si la solution, comme nous l’avons vu précédemment, était de faire appel à des compétences externes lorsque personne en interne n’a l’expertise (et/ou le temps) pour le projet X ou Y, pourtant prioritaire dans la roadmap ?

Dans un article récent de J’ai un pote dans la com’, le journaliste s’interrogeait sur le “nouveau business model” du placement d’experts. Si cela peut paraître nouveau car la crise favorise le recours à des ressources externes (on constate en effet un gel des embauches lié à l’incertitude qui règne en ce moment), c’est en réalité une tendance de fond que l’on observe déjà depuis quelques années.

Côté clients, la raison principale pour laquelle ils font appel à Genius aujourd’hui existera toujours demain, tout simplement parce que les métiers du marketing digital et les expertises associées vont encore évoluer. Cela me semble donc difficile pour eux d’avoir toutes les compétences requises au moment T notamment en interne. Et surtout je pense que ce n’est pas le sens de l’histoire.” répondait Josselin Martin, co-fondateur et directeur général de Genius.

👉 Besoin d’experts marketing digital pour relancer vos projets ? Ask/us

Comments

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *